Narcotiques Anonymes Luxembourg


Comment a marche

Si vous dsirez ce que nous avons offrir et voulez faire l'effort pour l'obtenir, vous tes donc prt entreprendre certaines tapes. Voici les principes qui ont rendu possible notre rtablissement.

  1. Nous avons admis que nous tions impuissants devant notre dpendance, que nous avions perdu la matrise de notre vie.
     
  2. Nous en sommes venus croire qu'une Puissance suprieure nous-mmes pouvait nous rendre la raison.
     
  3. Nous avons dcid de confier notre volont et notre vie aux soins de Dieu tel que nous le concevions.
     
  4. Nous avons fait un inventaire moral sans peur et approfondi de nous-mmes.
     
  5. Nous avons avou Dieu, nous-mmes et un autre tre humain la nature exacte de nos torts.
     
  6. Nous avons pleinement consenti ce que Dieu limine tous ces dfauts de caractre.
     
  7. Nous lui avons humblement demand de nous enlever nos dficiences.
     
  8. Nous avons dress une liste de toutes les personnes que nous avions lses et avons rsolu de leur faire amende honorable.
     
  9. Nous avons directement fait amende honorable ces personnes dans tous les cas o c'tait possible, sauf lorsque cela pouvait leur nuire ou faire tort d'autres.
     
  10. Nous avons poursuivi notre inventaire personnel et avons promptement admis nos torts ds que nous nous en sommes aperus.
     
  11. Nous avons cherch par la prire et la mditation amliorer notre contact conscient avec Dieu, tel que nous le concevions, le priant seulement pour connatre sa volont notre gard et pour obtenir la force de l'excuter.
     
  12. Ayant connu un veil spirituel comme rsultat de ces tapes, nous avons alors essay de transmettre ce message aux dpendants et d'appliquer ces principes tous les domaines de notre vie.
     


Cela semble considrable et il est certain que nous ne pouvons pas tout accomplir d'un seul coup. Nous ne sommes pas devenus dpendants en un jour ; alors, agissons, mais allons-y doucement !

Une chose plus que toute autre peut compromettre notre rtablissement, c'est une attitude d'indiffrence ou d'intolrance envers les principes spirituels. Trois d'entre eux sont indispensables : l'honntet, l'ouverture d'esprit et la bonne volont. Avec ces principes, nous sommes sur la bonne voie.

Nous pensons que notre approche de la maladie de la dpendance est tout fait raliste, car la valeur thrapeutique de l'aide apporte par un dpendant un autre est sans gale. Nous croyons l'efficacit de notre mthode, parce qu'un dpendant est la personne la mieux place pour en comprendre et en aider un autre. Selon nous, plus vite nous ferons face nos problmes quotidiens au sein de la socit, plus vite nous en deviendrons des membres acceptables, responsables et productifs. La seule faon de ne pas retourner la dpendance active est d'viter de reprendre de la drogue une premire fois. Si vous tes comme nous, vous savez bien qu'une fois c'est trop et mille fois jamais suffisant. Nous insistons beaucoup sur ce point, car nous savons que lorsque nous consommons de la drogue sous n'importe quelle forme ou que nous en substituons une une autre, nous redonnons libre cours notre dpendance. Considrer l'alcool comme diffrent des autres drogues a conduit un grand nombre de dpendants la rechute. Avant d'arriver NA, beaucoup d'entre nous mettaient l'alcool dans une catgorie part. Nous ne pouvons pas nous permettre d'illusions ce sujet. L'alcool est une drogue. Nous sommes atteints de la maladie de la dpendance et, pour nous rtablir, nous devons nous abstenir de toute drogue.

Les douze tapes et les douze traditions
sont reproduites et adaptes avec l'aimable autorisation
de AA World Services, Inc.

» cf. aussi la page Littrature sur Narcotiques Anonymes, France