Narcotiques Anonymes Luxembourg


Les Douze Traditions de Narcotiques Anonymes

Ce n'est qu'avec vigilance que nous conservons ce que nous avons et, tout comme la libert individuelle provient des douze tapes, celle des groupes mane des traditions.

Aussi longtemps que les liens qui nous unissent sont plus forts que ceux qui pourraient nous diviser, tout ira bien.

  1. Notre bien commun devrait passer en premier ; le rtablissement personnel dpend de l'unit de NA.
     
  2. Dans la poursuite de notre objectif commun, il n'existe qu'une autorit ultime : un Dieu d'amour tel qu'il peut se manifester dans la conscience de notre groupe. Nos dirigeants ne sont que des serviteurs en qui nous avons plac notre confiance ; ils ne gouvernent pas.
     
  3. La seule condition requise pour devenir membre de NA est le dsir d'arrter de consommer.
     
  4. Chaque groupe devrait tre autonome, sauf sur des sujets affectant d'autres groupes ou NA dans son ensemble.
     
  5. Chaque groupe n'a qu'un but primordial : transmettre le message au dpendant qui souffre encore.
     
  6. Un groupe de NA ne devrait jamais cautionner, financer ou prter le nom de NA des organismes connexes ou des organisations extrieures, de peur que des problmes d'argent, de proprit ou de prestige ne nous loignent de notre but primordial.
     
  7. Chaque groupe de NA devrait subvenir entirement ses besoins et refuser toute contribution de l'extrieur.
     
  8. NA devrait toujours demeurer non professionnel, mais nos centres de service peuvent engager des employs spcialiss.
     
  9. NA comme tel ne devrait jamais tre organis ; cependant, nous pouvons constituer des conseils de service ou crer des comits directement responsables envers ceux qu'ils servent.
     
  10. NA n'a aucune opinion sur des sujets extrieurs ; c'est pourquoi le nom de NA ne devrait jamais tre ml des controverses publiques.
     
  11. La politique de nos relations publiques est base sur l'attrait plutt que sur la rclame ; nous devons toujours garder l'anonymat personnel au niveau des mdias.
     
  12. L'anonymat est la base spirituelle de toutes nos traditions, nous rappelant sans cesse de placer les principes au-dessus des personnalits.
     
La comprhension de ces traditions nous vient lentement avec le temps. Nous nous informons petit petit en discutant avec d'autres membres et en rendant visite diffrents groupes. En gnral, tant que nous n'avons pas pris du service, personne ne nous signale que le rtablissement personnel dpend de l'unit de NA , et que cette unit dpend de notre fidlit aux traditions. Les douze traditions de NA ne sont pas ngociables. Ce sont les lignes de conduite qui assurent notre fraternit la vie et la libert.

En suivant ces lignes de conduite dans nos relations avec les autres et avec la socit en gnral, nous vitons beaucoup de problmes. Ceci ne veut pas dire que nos traditions les liminent tous. Nous devons nanmoins faire face aux difficults au fur et mesure qu'elles se prsentent : problmes de communication, divergences d'opinions, controverses internes et difficults avec des individus et des groupes qui ne font pas partie de la fraternit. Toutefois, en appliquant ces principes nous vitons certains piges.

Nombre de nos problmes ressemblent ceux auxquels nos prdcesseurs ont d faire face. Cette exprience, durement acquise, a donn naissance aux traditions, et notre propre exprience nous a montr que ces principes sont aussi valables de nos jours que lorsque ces traditions ont t formules. Nos traditions nous protgent contre les forces internes et externes qui pourraient nous dtruire. Elles sont les liens vritables qui nous unissent, et ne fonctionnent que si nous les comprenons et les appliquons.

Les douze tapes et les douze traditions
sont reproduites et adaptes avec l'aimable autorisation
de AA World Services, Inc.

» cf. aussi la page Littrature sur Narcotiques Anonymes, France